Concours photo de la Ruche

La Ruche organise un concours photo ouvert à tous du 15 mars au 15 avril.

Le thème du concours est « Extraordinaire Vallauris Golfe-Juan ».

Les photos seront à envoyer à l’association à l’aide du formulaire : Concours photo 2017

Le règlement est disponible ici : Règlement du concours photo 2017

Chaque participant pourra proposer une photo au maximum dans chacune des 4 catégories suivantes :

  • personnages et scènes de vie ;
  • histoire et céramique ;
  • patrimoine et détail architectural ;
  • animaux et nature.

Du 15 avril au 15 mai, les photographies inscrites au concours seront soumises au vote des internautes ; le résultat de ce vote déterminera les vainqueurs de chaque catégorie.

La remise des prix aura lieu à l’issue de l’assemblée générale de l’association le samedi 20 mai.

Pour toute question, rendez-vous sur notre forum : http://www.laruche.bz/community/concours-photo/

« Sunrise » de novembre.

Encore un « sunrise » très réussi. Dans la joie et la convivialité avec un tel spectacle on oublie vite notre réveil  très matinal.

Pour le prochain, si le temps le permet, nous nous donnons rendez-vous le dimanche 18 décembre avec comme défit : « 18 abeilles pour le 18 décembre ».

p1100372 p1100399 p1100400

Nous comptons sur vous pour nous rejoindre ce jour là avec en prime un très beau petit-déjeuner de Noël (probablement sucré/salé).

 

A bientôt

Petit-déjeuner avec lever de soleil

Nous étions quelques abeilles admiratives et surprises devant ce splendide lever de soleil à la pointe Garoupe d’Antibes.

À la suite de quoi nous avons partagé comme d’habitude notre copieux petit-déjeuner.

Nous prenons rendez-vous pour le prochain dans le courant du mois de novembre, alors si vous n’avez pas pu nous rejoindre, n’hésitez pas, venez nombreux, c’est vraiment formidable.

 

p1090800 p1090802 p1090813 p1090814 p1090816

Travaux d’automne à l’arboretum

Grâce au changement d’heure les abeilles de la Ruche ont pu profité d’une heure de sommeil supplémentaire et ainsi être en pleine forme pour ce chantier débroussaillage sur la terrasse dite « aux rosiers ». 

img_2741Attendus par Adrien qui trépignait d’impatience de nous voir arriver, lui fonctionnant toujours à l’heure solaire, ce n’est pas moins d’une douzaine d’ouvrières et d’ouvriers qui ont débarqués à l’arboretum dans une lumière d’automne, trop miel.
N’étant absolument pas venus pour butiner, mais en découdre avec les buissons de lentisques, d’aubépine et autres ronciers qui ont eu la mauvaise idée de pousser dans les murets, et équipés de cisailles, sécateurs faucilles et compagnie, c’est dans un surprenante symphonie de clics et de clacs que nous sommes venus à bout de tout le muret de la terrasse.
Une broyeuse à moteur nous aurait été bien utile pour réduire l’andain ainsi formé. Nous avons pu prendre la mesure du travail restant à accomplir. Mais même pas peur avons nous dit en cœur !
img_2747
Pendant ce temps d’autres abeilles et bourdons, plus butineurs, rassemblait un très modeste pic-nic sur deux modestes tables, « Aaaah que c’est dur d’œuvrer pour le bien commun dans de telles conditions de dénouement. » Ne serait-ce pas une bonne réplique pour la troupe de théâtre, non? 
Donc deux heures plus tard, épuisés par un frugale casse croute, nous avons pu profité d’un soleil puissant et fait une promenade digestive pour ceux et celles qui n’étaient pas encore venus.
Et voilà encore une bonne recette de bonheur pour cette belle journée d’automne au service de l’arboretum.

Petit-déjeuner à la plage

Nous étions quelques abeilles matinales et courageuses à se lever pour admirer ce splendide lever de soleil sur la mer.

p1090589

Une petit-déjeuner partagé était le bienvenu pour ce second et dernier rendez-vous de l’été.

La récompense visuelle était à la hauteur et nous nous sommes promis de renouveler l’expérience cet Hiver…

Et oui, notre Ruche compte quelques abeilles un peu folles !!!p1090579p1090595 p1090596p1090607

Centre généalogique de la Ruche

L’atelier généalogie de la ruche s’équipe.

Un ordinateur équipé de Généatique 2010 est maintenant en libre service au local de l’association. Il a pour seul objectif la saisie sur le logiciel de généalogie. La recherche sur internet devant s’opérer sur l’ordinateur d’à côté, pour des raisons pratiques et de performance de cet ordinateur un peu ancien, mais fonctionnel.

le « centre généalogique de la ruche » est ouvert à tous les adhérents. Bernard est présent les jeudis soirs de 18h00 à 19h00 pour prodiguer ses conseils en matière de recherche généalogique. Le reste du temps vous pouvez accéder à l’ordinateur mis à disposition pour vos saisies.

Une journée d’été à l’arboretum

Ce dimanche 11 septembre a été encore une fois un moment riche de découvertes, de convivialité avec la poursuite des travaux d’inventaire botanique.

C’est autour de 10 heures que les abeilles se sont retrouvées à un train de sénateur du fait de la chaleur estivale encore très forte ce dimanche.

img_2524De nouveaux visages curieux des formes parfois étranges et des odeurs déroutantes que les plantes nous ont offert. Aussi nous avons apprécié la présence d’un bénévole des débuts, jardinier de son état, qui nous prêtera main forte et nous conseillera. À noter, la participation du Conseiller municipal Jean Noël Falcou qui nous a apporté également ses connaissances et conseils. Nous avons débattu et précisé le rôle d’un arboretum de collection. La priorité dans les prochains mois sera de remettre en état le site et approfondir la connaissance de l’existant avant d’entreprendre tout nouvel apport de plants extérieurs.

Tous ont encore une fois été enchantés de l’existence de ce patrimoine exceptionnel à 1,5 km du centre-villeimg_2530.

De nouvelles abeilles se sont jointes à nous, c’est l’heure de pique-nique. Sitôt dit sitôt aménagé et voilà une joyeuse tablée sous l’ombre appréciée du grand pin accompagnée de sa brise marine qui nous a rafraîchi les ailes.

Puis, il est temps d’inventorier les dernières terrasses et c’est parti, deux abeilles s’y mettent sous les encouragements du reste du groupe, le soutien moral c’est important.

Un mot sur la méthode utilisée :

3 photos de chaque plante, identification de sa localisation sur la terrasse et dans le fichier des naissances.

Reste les plantes indéterminées pour l’instant notées « SP » (sans précision) qui nous donneront du travail de détermination.

Ces photos sont classées dans un ordinateur portable qui nous servira d’outil de travail pour ce que nous sommes en train de reconstituer : une base de données.

Ainsi cet après midi, ce sont encore près de 60 espèces qui ont été inventoriées en ajoutant les travaux des 4 sessions précédentes, près de 290 espèces, dont un bon tiers encore inconnues, constitue notre premier inventaire.