Catégorie : Vallauris Golfe-Juan

Le Damier : les noms des rues

Le plan du damier

Rue AmbrosioAMBROSIO (rue Antoine)

Né le 11 juin 1887 à Vallauris, mort pour la France le 14 décembre 1915, AMBROSIO-DONNET son nom d’artiste, avait un talent de sculpteur bien à lui. Il a remporté le second Grand prix de Rome avec son bas relief « Chanteurs bucoliques » dont une copie se trouve dans notre musée. Le Conseil municipal dans sa séance du 21 juillet 1922, décide de remplacer le nom de la rue Roche dans laquelle se trouve la maison où il est né par son nom « rue AMBROSIO Antoine ».

BEL (rue Clément)Rue Clément BEL

Joseph Clément Théodore BEL né à Vallauris le 2 novembre 1838, élève de l’école de St Cyr, Colonel de la première légion des mobilisés de la Loire Inférieure, fut frappé mortellement à la bataille du Mans le 11 janvier 1871. Le Conseil municipal a donné son nom à la grande rue lors de sa séance du 15 juillet 1889.

Rue DonnetDONNET (rue François)

François DONNET né le 8 novembre 1876 à Vallauris, a exercé la profession de docteur en médecine, médecin aide-major 1ere classe des troupes coloniales puis médecin chef de l’ambulance de Grand Popo où il disparut le 11 janvier 1907 (Colonie du Dahomey maintenant le Bénin). Par délibération du 2 mai 1912, le Conseil municipal a donné son nom à l’ancienne rue Marchande de Vallauris.

GAMBETTA (rue Léon)

Léon Gambetta (1838 – 1882) a été plusieurs fois l’hôte de la ville de Vallauris. Aussi, le Conseil municipal dans sa séance du 2 mai 1912 lui donna son nom à la rue de l’École située dans la vieille ville.

LASCARIS (rue)

Le Seigneur Raynier de LASCARIS, des comtes de Vintimille, Prieur et Seigneur temporel du Prieuré et territoire de Vallauris, dépendant du monastère Saint Honorat, fut le fondateur de notre cité en 1501. En 1568, il fit construire un château à trois tourelles, dont l’angle gauche de la façade était attenant à la chapelle datant du XIIème siècle, se trouvant encore en excellent état de conservation (…)

(Histoire de Vallauris par Léon CHABAUD, 1952)

LATY (rue)

Rue LATY

Claude LATY né en mai 1810 à Vallauris, Capitaine marin Commandant le navire La Pauline et Césarie, est décédé en avril 1847 aux Iles d’Hyères à Porquerolles (Var). Le Conseil municipal a donné son nom en 1866 à une rue transversale de la vieille ville.

LISNARD (place Jules)

Anciennement dénommée place du Portail, le Conseil municipal dans sa séance du 9 janvier 1926 décide de donner le nom de « Place Jules Lisnard » à cette place en hommage à l’ancien maire de Vallauris de 1884 à 1888 et décédé le 14 septembre 1925, cette place se trouvant à proximité de la maison où habitait M Jules LISNARD.

REY (rue Barthélémy)

Barthélémy REY est né en 1770 à Vallauris, profession fabricant de poterie, conseiller municipal et décédé à Vallauris le 10 janvier 1849.

Une délibération du Conseil municipal en date du 10 juin 1866 donna son nom à une rue allant de la rue Haute à la rue des Tours dans la vieille ville de Vallauris.

SARTORIO (Rue Edouard)

sartorioEdouard SARTORIO est né à Vallauris le 26 mai 1870. Fondateur de la société de secours mutuels « L’Union Mixte » en 1889, il fut aussi conseiller municipal de 1929 à 1936. À la demande du Comité de Front Populaire de Vallauris et de la Société « L’Union Mixte », le Conseil municipal a décidé, le 12 mars 1938, de donner son nom à la rue dénommée rue du Piolet dans la vieille ville

L'Homme au mouton

Place de l'Homme au mouton

ISNARD (place Paul) dite de l’Homme au mouton

Paul ISNARD né à Vallauris le 20 septembre 1827, élève de l’école Polytechnique, capitaine au 24ème régiment d’Infanterie de Ligne, chef des bureaux arabes, fut tué à l’ennemi le 8 avril 1864, à Ain-Bou-Beker, lors de l’insurrection de la province d’Oran, dans l’affaire connues sous le nom de « Affaire du Colonel Beauprêtre ». Pour honorer sa mémoire en transmettant son nom aux générations futures, le Conseil municipal dans sa séance du 15 juillet 1889 a décidé de donner son nom à la place du Marché qui devint par la suite la place dite de l’Homme au mouton.

L’ouverture des données publiques, pour quoi faire ?

L’idée sous-jacente à l’ouverture des données publiques est de mettre à disposition de chacun (citoyens, entreprises, associations …) les données qui sont produites par les collectivités (plans, mesures, informations, transport, annuaires, barèmes, textes règlementaires, publications, …) ; afin de permettre leur utilisation par d’autres applications, d’autres services.
Le but est d’enrichir, d’améliorer le service aux habitants (créations de nouveaux services, améliorer les connaissances, enrichir le débat public …)

L’ouverture des données publiques n’est pas une option pour les collectivités locales. Elle est devenue obligatoire grâce à de nombreuses directives européennes et à la législation nationale https://fr.wikipedia.org/wiki/Donn%C3%A9e_publique#En_France

C’est devenu un droit opposable : les citoyens, associations, entreprises peuvent exiger que les données publiques leur soient délivrées et ce pour n’importe quel usage, même commercial.

Nous avons tous intérêt à avoir accès aux données collectées par une administration, même les autres administrations. De nombreuses données sont collectées plusieurs fois par différentes administrations. Nous réalisons collectivement des économies en évitant les doublons quand les données sont accessibles.

Sur la commune de Vallauris Golfe-Juan, de nombreux efforts sont encore à faire en la matière.
Si l’on prend l’exemple des données publiques relatives aux associations. À en croire le site officiel de la Ville rubrique associations, il n’existerait sur la commune que 3 types d’associations : politique de la ville, sport et céramique, pour un total de 41 associations seulement, contre plusieurs centaines sur le site du journal officiel. De même, le site de la ville ne propose aucune information sur les subventions, aucune information sur les salles publiques et leur disponibilité pour les associations.

Ce dernier exemple est d’ailleurs très intéressant, en effet, si une association cherche à obtenir une salle pour une manifestation, une réunion, une assemblée générale, elle doit en faire la demande auprès de la mairie en précisant la date et la salle. Si la salle n’est pas disponible à cette date, il faut soumettre une nouvelle demande, etc. Cette procédure lourde est contraignante pour les associations, le ping-pong de courrier entre l’association et les services fait qu’il faut prévoir très à l’avance pour obtenir une salle et surtout c’est très consommateur en ressources humaines. Les services se trouvent assaillis de demandes inutiles pour la plupart.

Avec la mise en disposition des données publiques et l’utilisation conjuguée de logiciels libres, on pourrait imaginer un service en ligne de réservation des salles, avec une réponse immédiate sur la disponibilité. Des villes le font et cela fait gagner du temps à tout le monde, notamment aux services. Réservation Le Havre, disponibilité des salles à Thury-Harcourt.

Ce n’est qu’un exemple de l’utilisation efficace de données publiques ouvertes. Mais on peut en imaginer bien d’autres.

Alors, avant que d’autres ne le fasse à sa place, la ville de Vallauris Golfe-Juan aurait tout à gagner à diffuser les données publiques dont elle dispose.

Marché de Noël d’art et d’artisanat

La galerie des Piqués d’Art et l’association La Ruche vous proposent de venir découvrir le premier « marché de Noël d’Art et d’Artisanat », du samedi 20 décembre 2014 au samedi 3 janvier 2015.

Une dizaine de créateurs locaux vous présenteront leurs objets d’art et leurs produits artisanaux faits mains : céramique, peinture, photo, décoration, tricot, etc.

Des idées de cadeaux originales, belles, à des prix abordables. Faites plaisir à vos proches en offrant des pièces uniques pensées, créées et achetées localement !

: Galerie « Les Piqués d’Art » – 25 avenue de Cannes à Vallauris
Quand : du samedi 20 décembre au samedi 3 janvier (sauf 25 décembre et 1er janvier)
Horaires : de 10h à 12h et de 15h à 19h
Vernissage : samedi 20 décembre à 11h00

Exposants :marche-noel-flyer-page001

  • Régine OGER – Sculptures Poissons, Céramique
  • SYLVIE M – Wooltrofi, Wool on Wood
  • PierrePhilippe – Méditerranée & Mercantour,
  • Photographies
  • Chrys A – Artiste Peintre d’inspiration Street Art
  • Jean-Marie BIGHELLI – Pastels secs sur fond noir
  • Hélène ROMANINI – Collages, Vollages
  • Zaza – Sculptures, Céramique, Raku
  • Aurélia Bourdon et le COD – Objets en céramique
  • Cesaro – Acrylique sur toile
  • Coralys – Bijoux en céramique
  • Amoroso – Peinture
  • Jade Laprie – Peinture
  • LA RUCHE – Produits artisanaux

 

Marché de Noël d’Art et d’Artisanat

 

Le platane du portail

Le platane hier
Ancienne carte postale représentant le platane de la place du Portail à l’époque, aujourd’hui place Jules Lisnard.

Il est un arbre place Jules Lisnard (anciennement place du portail). Cet arbre majestueux vit probablement ces dernières heures. Il semble, malheureusement, qu’une expertise l’aie condamné.

timbre-carte
Agrandissement du timbre de la carte posale laissant apparaitre une date (1917?)

Ce platane a croisé de nombreuses générations de vallauriens comme en témoigne cette carte postale datant probablement du début du XXe siècle.

Certes, aujourd’hui il est bien creux, à tel point que lors de la dernière fête Picasso (été 2014), son tronc a servi de cache à un étrange personnage.

Mais son dense feuillage a garni tout l’été la place qui l’accueille, si bien qu’il est très difficile de croire que son état de santé nécessite une prompte euthanasie. N’y a-t-il pas de solution qui nous permette de le sauver, afin qu’il orne encore de nombreuses années la place ?

platane-2014
Le platane abritant un curieux personnage métallique « en grève » lors de la fête Picasso 2014

En attendant l’heure fatidique ou le crissement de la tronçonneuse, annoncera l’exécution de la sentence, nous pouvons encore faire vivre son histoire, en racontant des anecdotes, ou encore en partageant des photos, des cartes postales …

… et peut-être chercher ensemble le moyen de le sauver de son triste destin.

Alors n’hésitez pas à laisser un commentaire au bas de cet article.

Stationnement des scouteurs : bientôt régulé par Vinci ?

Alors que le stationnement des scouteurs y était jusque-là toléré, la vieille ville est, depuis début septembre, sous le regard attentif de la police municipale qui a entrepris une campagne de verbalisation.

Certes on pourra débattre longtemps sur le bienfondé de cette opération, sur le fait que les scouteurs gênent ou non. Là plus qu’ailleurs ? Mais ce n’est pas tant sur le fond mais sur la forme que cette attention soudaine dérange.

En admettant, donc, que le problème posé par les scouteurs soit bien réel, que le stationnement soit bien interdit ; il n’en reste pas moins qu’une pratique non réprimée depuis des lustres devient une tolérance dans les faits et si l’on veut changer cette pratique, la pédagogie pourrait toujours être la première des intentions, à défaut de la création d’emplacements dédiés.

Il n’est ni loyal, ni courtois de lancer une campagne de répression, sans avoir fait la moindre démarche préalable. Or, dans une ville où le stationnement est un sujet tendu, lancer une nouvelle attaque sur ce point, même en visant les deux roues, est maladroit.

Dans la vieille ville, ou les préoccupations quotidiennes des habitants sont aux antipodes des questions de stationnement de scouteur, il est incompréhensible de se focaliser sur ce « détail » tout en tolérant le stationnement des quatre roues rue Clément Bel …

Quand commencera, comme dans certaines villes, la verbalisation des piétons qui traversent en dehors des passages protégés ?

Faire preuve de pédagogie contribuera à une qualité de vie des citoyens. Si, aux incivilités coutumières il faut adjoindre la crainte de la répression, quel espoir reste-t-il ?

Un nouveau service : les petites annonces

Votre site d’information locale, Vallauris Golfe-Juan info, vous propose un service gratuit de petites annonces. Ce service est avant tout destiné aux particuliers et aux associations, bien entendu les entreprises pourront y proposer des emplois.

Les annonces doivent respecter la règlementation ainsi que l’esprit du site. La publication étant automatique, la vérification se fera à postériori. Les annonces ne respectant pas les conditions générales seront supprimées.

L’association La Ruche propose un service de mise en relation pour l’échange, le prêt de matériel et de savoirs, les annonces sont regroupées dans la rubrique échange / troc / prêt / emprunt.

Retrouvez toutes les annonces.

Vallauris fête Picasso

20140719_224156Une fête réussie
Il y a longtemps qu’un tel bouillonnement n’avait pas affecté les rues de Vallauris.
En effet, pour fêter Picasso, comme c’est l’usage chaque année, les rues de la ville se sont muées en une immense zone piétonne où tout l’espace était dédié aux promeneurs.
Du matin jusque tard dans la nuit, aux 4 coins de la « cité des potiers », les animations
ont émaillé – sans jeu de mots – la journée, dans une ambiance de fête populaire empreinte de bonne humeur.
La fin d’après-midi était consacrée aux enfants ; divers ateliers leur étaient proposés avec notamment collage et décoration d’assiettes « façon Picasso ».
La fin d’après-midi a vu une affluence record de Vallauriens et de non-Vallauriens occuper les rues et y déambuler paisiblement mais joyeusement. Cette ébullition, somme toute bon enfant, a été l’occasion de concrétiser une mixité aussi bien générationnelle
qu’ethnique, mixité dont « la Ruche » veut être le moteur.
Cette déambulation a permis, notamment, aux visiteurs de voir des tagueurs( grafeurs, graffiteurs) en action dans l’avenue Clémenceau, un groupe de musiciens/chanteurs brésiliens se livrant à un spectacle de capoeira sur la place de l’homme au mouton, un atelier de danse contemporaine se produisant à l’entrée de la galerie Madoura,…
À noter aussi, que l’on pouvait rencontrer, dans divers points de la ville, diverses fanfares se déplaçant ou faisant une « aubade » en l’honneur d’un groupe de passants.
Avant la fin de cette mémorable journée, le « point noir » (ce n’est pas une critique … quoique …) a été de trouver un lieu pour se restaurer, car tous les établissements, sans exception, avaient été pris d’assaut et étaient complets !
Pour clôturer ces festivités, l’apothéose fut indéniablement le spectacle offert par les installations pyrotechniques disposées dans divers endroits, attirant une foule rarement aussi dense dans notre cité.
Même si quelques améliorations peuvent être apportées dans l’organisation, souhaitons que ces festivités soient l’amorce de la re-dynamisation tant souhaitée de Vallauris-Golfe-Juan.

Rue Clément Bel : c’est quoi les horaires ?

vallauris-rue_clement_belLes habitants du centre ancien, le damier, sont formels : la rue Clément Bel n’est pas ouverte que le matin ; c’est toute la journée que des véhicules circulent. Les plots ne sont plus fermés correctement, ou alors un sur deux et cela engendre des situations à risque.

Le pire est à craindre !

La saison avance, les piétons sont de plus en plus nombreux dans la vielle ville et la seule rue à la fois attractive et piétonne est transformée en boulevard, les quelques touristes qui s’y promènent, jonglent entre les scooters qui slaloment en remontant la rue, les véhicules de livraison et ceux qui remontent la rue en marche arrière, croyant certainement ne pas être en infraction, en faisant cela. Et puis il y a enfin ceux qui avaient pris l’habitude de se garer devant le plot fermé à l’entrée de la rue ; qui continuent de le faire  en se serrant « un peu » mais ce n’est pas assez pour laisser passer une voiture.

Alors ouverte ou fermée il faut choisir. Vous avez été nombreux à vous prononcer sur ce site, en faveur de la fermeture. L’expérimentation pour un mois devrait être terminée à ce jour, or c’est le chaos, plus personne ne sait dire si cette rue est piétonne ou pas.

 

Plan culturel et touristique de Vallauris Golfe-Juan

Pour une utilisation optimale de cette carte, cliquez sur le lien suivant : Voir en plein écran

Ensuite laissez vous guider.

Si vous êtes connecté via un téléphone mobile ou une tablette, vous pouvez centrer la carte sur votre position actuelle, depuis le menu « Plus » puis bouton de localisation, vous devrez alors probablement donner votre accord pour que le GPS de votre téléphone permette de vous géolocaliser.

Voir en plein écran

Semaine de 4 jours 1/2 : quels horaires pour les enfants de la commune ?

Le projet d’organisation des nouveaux rythmes scolaires pour la rentrée 2014 sur la commune de Vallauris Golfe-Juan a été validé en janvier dernier (Plan A). Mais, suite à la publication du décret complémentaire sur l’organisation des rythmes scolaires (décret Hamon) du 8 mai 2014, la nouvelle municipalité a eu la possibilité de travailler sur un nouveau projet d’organisation des horaires (Plan B). Il a été présenté le 16 mai dernier aux directeurs d’écoles, enseignants et parents d’élèves. Actuellement, chaque école doit voter pour le projet de son choix A ou B.
La mairie proposera le plan ayant eu la majorité, au plus tard le 6 juin prochain au directeur d’académie. A suivre …
Le lien vers le fichier contenant les deux projets : horaires école