Travaux d’automne à l’arboretum

Grâce au changement d’heure les abeilles de la Ruche ont pu profité d’une heure de sommeil supplémentaire et ainsi être en pleine forme pour ce chantier débroussaillage sur la terrasse dite « aux rosiers ». 

img_2741Attendus par Adrien qui trépignait d’impatience de nous voir arriver, lui fonctionnant toujours à l’heure solaire, ce n’est pas moins d’une douzaine d’ouvrières et d’ouvriers qui ont débarqués à l’arboretum dans une lumière d’automne, trop miel.
N’étant absolument pas venus pour butiner, mais en découdre avec les buissons de lentisques, d’aubépine et autres ronciers qui ont eu la mauvaise idée de pousser dans les murets, et équipés de cisailles, sécateurs faucilles et compagnie, c’est dans un surprenante symphonie de clics et de clacs que nous sommes venus à bout de tout le muret de la terrasse.
Une broyeuse à moteur nous aurait été bien utile pour réduire l’andain ainsi formé. Nous avons pu prendre la mesure du travail restant à accomplir. Mais même pas peur avons nous dit en cœur !
img_2747
Pendant ce temps d’autres abeilles et bourdons, plus butineurs, rassemblait un très modeste pic-nic sur deux modestes tables, « Aaaah que c’est dur d’œuvrer pour le bien commun dans de telles conditions de dénouement. » Ne serait-ce pas une bonne réplique pour la troupe de théâtre, non? 
Donc deux heures plus tard, épuisés par un frugale casse croute, nous avons pu profité d’un soleil puissant et fait une promenade digestive pour ceux et celles qui n’étaient pas encore venus.
Et voilà encore une bonne recette de bonheur pour cette belle journée d’automne au service de l’arboretum.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.