Une journée d’été à l’arboretum

Ce dimanche 11 septembre a été encore une fois un moment riche de découvertes, de convivialité avec la poursuite des travaux d’inventaire botanique.

C’est autour de 10 heures que les abeilles se sont retrouvées à un train de sénateur du fait de la chaleur estivale encore très forte ce dimanche.

img_2524De nouveaux visages curieux des formes parfois étranges et des odeurs déroutantes que les plantes nous ont offert. Aussi nous avons apprécié la présence d’un bénévole des débuts, jardinier de son état, qui nous prêtera main forte et nous conseillera. À noter, la participation du Conseiller municipal Jean Noël Falcou qui nous a apporté également ses connaissances et conseils. Nous avons débattu et précisé le rôle d’un arboretum de collection. La priorité dans les prochains mois sera de remettre en état le site et approfondir la connaissance de l’existant avant d’entreprendre tout nouvel apport de plants extérieurs.

Tous ont encore une fois été enchantés de l’existence de ce patrimoine exceptionnel à 1,5 km du centre-villeimg_2530.

De nouvelles abeilles se sont jointes à nous, c’est l’heure de pique-nique. Sitôt dit sitôt aménagé et voilà une joyeuse tablée sous l’ombre appréciée du grand pin accompagnée de sa brise marine qui nous a rafraîchi les ailes.

Puis, il est temps d’inventorier les dernières terrasses et c’est parti, deux abeilles s’y mettent sous les encouragements du reste du groupe, le soutien moral c’est important.

Un mot sur la méthode utilisée :

3 photos de chaque plante, identification de sa localisation sur la terrasse et dans le fichier des naissances.

Reste les plantes indéterminées pour l’instant notées « SP » (sans précision) qui nous donneront du travail de détermination.

Ces photos sont classées dans un ordinateur portable qui nous servira d’outil de travail pour ce que nous sommes en train de reconstituer : une base de données.

Ainsi cet après midi, ce sont encore près de 60 espèces qui ont été inventoriées en ajoutant les travaux des 4 sessions précédentes, près de 290 espèces, dont un bon tiers encore inconnues, constitue notre premier inventaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.