Galette des Rois à la frangipane

Temps de préparation : 20 Minutes

Temps de cuisson : 30 minutes

Ingrédients

  • 2 pâtes feuilletées
  • 150 g. de poudre d’amandes
  • 100 g. de sucre fin
  • 2 œufs entiers
  • 75 g. de beurre mou
  • 1 jaune d’œuf pour la dorure de la pâte
  • 1 fève (ou haricot blanc)

Réalisation

Étaler la pâte au fond d’un moule à tarte en la piquant avec une fourchette.

Dans un saladier, mélanger la poudre d’amande, le sucre les deux œufs entiers et le beurre idéalement ramolli. En effet, il est mieux d’incorporer au mélange, du beurre ramolli que de le passer au micro-onde (sortir le beurre une heure avant, il aura le temps de se ramollir à température ambiante). Autre conseil, en fonction de votre goût vous pouvez mettre 75 g. de sucre au lieu des 100 g. préconisés.

Battez au fouet ce mélange qui va former une pâte épaisse. Étalez le mélange obtenu sur la pâte feuilletée à l’aide d’une fourchette .Recouvrir avec la deuxième pâte en veillant à souder les deux pâtes en roulant les deux bords.

Rayer le dessus avec un couteau et badigeonner au pinceau le dessus à l’aide du mélange de jaune d’œuf et d’eau chaude.

Enfourner au four thermostat 6-7 (220 degrés) pendant 30 minutes environs en vérifiant la coloration de la pâte.

Vous pouvez servir cette galette froide ou tiède.

Conseils et astuces

Vous pouvez ajouter à la poudre d’amande des noix en poudre, C’est délicieux aussi.

En fonction du goût de chacun, on peut ajouter à la préparation une cuillère à soupe de fleur d’oranger ou d’Amaretto (liqueur d’amande) ou de rhum ambré.

Vous pouvez aussi étaler de la compote de pomme sur le fond de la pâte et recouvrir avec le mélange de frangipane. L’ensemble paraîtra moins lourd et plus moelleux.

Le saviez-vous ?

La flavophilie ou flabophilie est l’art de collectionner les fèves.

Certains flabophiles peuvent posséder jusqu’à 100 000 fèves.et se déplacent sans cesse sur des salons, expositions, vide greniers ou bourse d’échange. Mais il serait illusoire de croire pouvoir posséder toutes les fèves, il en sort chaque année entre 4000 à 5000 nouveaux modèles.

À l’origine, la fève utilisée dans la galette des rois était une fève légumineuse cultivée depuis la préhistoire pour ses propriétés nutritives et son utilisation comme engrais vert. Dans la Grèce Antique, la fève blanche ou noire était utilisée comme jeton de vote.

Au moyen âge, la coutume voulait que l’on tire au sort un Roi parmi les domestiques pour inverser les rôles. Ce Roi d’un jour était désigné grâce à une fève (haricot à l’époque) dissimulée dans une galette au cours d’une fête appelée Fête des fous.

La coutume voulait que celui qui trouvait la fève devenait roi et devait se choisir une reine. Mais il devait, par ailleurs, lui offrir à boire et une galette la semaine qui suivait. Ce privilège onéreux aurait incité certains à avaler le légume cuit !

La fève fut alors progressivement remplacée par un objet en porcelaine au cours du XIX siècles. Les premières fabrications de fèves céramique apparaissent en Allemagne vers 1874.

En France, la maison Ranque –Ducompé plus tard rebaptisée Limoges Castel (aujourd’hui fermée) produisait pas moins de 7 à 8 millions de fèves (décorées, émaillées ou brutes).

De nos jours, on trouve toutes sortes de fèves plus ou moins esthétiques (parfois même en plastiques.) qui n’ont plus trop de rapport avec les références religieuses de l’Ephiphanie.

Par ailleurs, certains grands pâtissiers et traiteurs (Le Notre, Hediard, Ladurée, Poilâne.) ont lancé leurs propres collection de fèves en édition limité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.