Se protéger sur internet : les adwares ne passeront plus !

Lorsque nous avons lancé les premiers ateliers informatiques l’ensemble des ordinateurs personnels des participants présentaient, à des degrés divers, les symptômes suivants :

  • lenteur généralisée au démarrage, à l’ouverture du navigateur, voir blocage et impossibilité de se servir correctement de son ordinateur ;
  • le navigateur internet n’affichait plus le moteur de recherche préférée et était remplacé par un autre ;
  • de nouvelles barres d’outils sont apparues dans le navigateur ;
  • des pages internet s’ouvraient sans les avoir demandées ;
  • de nouveaux icônes étaient apparus sur le bureau dont les noms portent souvent Cleanmachin, optimisertruc …
  • des fenêtres de scan et d’analyse de toutes sortes se lancent, émettent des alertes et vous invitent à agir en urgence pour nettoyer votre ordinateur et ce de façon intempestive au point de vous bloquer et bien sûr moyennant quelques euros.

De quoi s’agit-il ?

Toutes ces manifestations sont le fait des ADWARES, la littérature parle de « virus publicitaires », de publiciels … Ces menacent se sont intensifiées au point de devenir depuis 2012 un phénomène généralisé.

Il s’agit de logiciels publicitaires qui sont installés à « l’insu de votre plein gré » comme disait l’autre, dans le but, pour les auteurs de gagner de l’argent. Ils se comportent comme des parasites plus ou moins gênant.

Cependant ils ne faut pas les confondre avec les menaces d’autres types de MALWARE : cheval de Troie, vers, virus espions et même les ransomware (rançonneurs) dont le sens est explicite, etc. Parasites de votre ordinateur que nous pourrons évoquer dans de prochains articles.

L’existence des ces malveillances informatiques est à mettre au regard  de la présence de la publicité dans les médias, dans la rue, sur les produits de consommation courante, etc.

Un dicton à réfléchir : « Si vous ne payez pas pour ça;  c’est que vous êtes le produit ! ». La question de la gratuité est alors posée, que de débats en perspective que nous ne manquerons pas d’avoir grâce aux logiciels libres : free software, à ne pas confondre avec freeware (logiciel gratuit ou encore gratuiciel en bon français !)

Pourquoi cette combinaison d’effets ?

Ces adwares sont souvent composés de plusieurs outils qui agissant plus ou moins de concert.

Un « pirate » de navigateur internet (Browser Hijacker) qui va modifier ses paramètres initiaux et notamment ceux de votre page d’accueil pour s’afficher sous la forme d’un nouveau moteur de recherche et afficher de la publicité rémunératrice. Rémunératrice, mais pas pour vous évidement.

Un logiciel publicitaire qui lancera les fenêtres publicitaires ou popups, de façon régulière et à un rythme qui mettra vos nerfs l’épreuve.

De nouveaux programmes de nettoyage ou des logiciels d’optimisation qui vont lancer analyses diverses dans le but que vous achetiez le programme sans qu’aucun résultat ne se produise.

Mais qui nous envoie ces « cadeaux » ?

Il s’agit bien d’une économie, plus ou mondialisée, initiée par des personnes ou des sociétés, dont certaines produisent, d’autres diffusent ces adwares qui fonctionnent selon le principe d’affiliation où à chaque niveau vous prenez une rémunération dans une chaîne d’activité dont l’internaute lambda sera la cible finale. Pour que cela fonctionne, les méthodes utilisées sont la tromperie, par exemple en refusant l’installation d’un programme vous l’autoriser en fait, les demandes à répétitions, etc.

La diffusion de leur produits se fait par le biais des sites de jeux gratuits, de mises à jour à option à décocher, de vidéos en streaming, l’ingéniosité est au rendez vous. Aussi, de façon préventive ou dès le constat d’une malveillance, un seul mot : agir.

Comment s’en débarrasser ?

À attaques combinées, réaction identique, non mais !

Il existe plusieurs logiciels anti-adware je ne vais pas détailler ici mais vous proposer une réponse que j’ai testé efficacement : ADWCLEANER et CCLEANER.

  • télécharger sur un site de qualité : https://toolslib.net/downloads/viewdownload/1-adwcleaner/ ;
  • lancer une analyse de l’ordinateur (SCANNER), les éléments néfaste apparaissent sous forme de liste ;
  • supprimer tous les éléments cochés, vous pouvez donc décocher les éléments que vous ne souhaitez pas supprimer. La suppression nécessite en général le redémarrage de l’ordinateur (NETTOYER);
  • un rapport de scan, utile, comme information apparaît, au redémarrage, pour vous aider dans la désinfection de votre ordinateur ;
  • désinstaller AdwCleaner de l’ordinateur, il ne sert qu’une fois ;
  • et vous pouvez même soutenir AdwCleaner en faisant un don à son auteur.

La partie curative du nettoyage est maintenant réalisée passons à un nettoyage plus global et complémentaire.

  • télécharger CCLEANER sur https://www.piriform.com/ccleaner ;
  • par défaut le logiciel présente des réglages cochés, si vous ne savez pas trop ce qu’il en est, laissez les réglages d’origine. Sinon prenez en main ces réglages ;
  • lancer l’analyse ;
  • lancer le nettoyage.

L’ensemble de ces deux nettoyages va redonner un coup de jeune à votre ordinateur dans la plupart des cas, cependant si vous souhaitez approfondir le sujet, deux sites ressources de référence pour aller plus loin : http://www.malekal.com et http://www.commentcamarche.net.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.