Vallauris fête Picasso

20140719_224156Une fête réussie
Il y a longtemps qu’un tel bouillonnement n’avait pas affecté les rues de Vallauris.
En effet, pour fêter Picasso, comme c’est l’usage chaque année, les rues de la ville se sont muées en une immense zone piétonne où tout l’espace était dédié aux promeneurs.
Du matin jusque tard dans la nuit, aux 4 coins de la « cité des potiers », les animations
ont émaillé – sans jeu de mots – la journée, dans une ambiance de fête populaire empreinte de bonne humeur.
La fin d’après-midi était consacrée aux enfants ; divers ateliers leur étaient proposés avec notamment collage et décoration d’assiettes « façon Picasso ».
La fin d’après-midi a vu une affluence record de Vallauriens et de non-Vallauriens occuper les rues et y déambuler paisiblement mais joyeusement. Cette ébullition, somme toute bon enfant, a été l’occasion de concrétiser une mixité aussi bien générationnelle
qu’ethnique, mixité dont « la Ruche » veut être le moteur.
Cette déambulation a permis, notamment, aux visiteurs de voir des tagueurs( grafeurs, graffiteurs) en action dans l’avenue Clémenceau, un groupe de musiciens/chanteurs brésiliens se livrant à un spectacle de capoeira sur la place de l’homme au mouton, un atelier de danse contemporaine se produisant à l’entrée de la galerie Madoura,…
À noter aussi, que l’on pouvait rencontrer, dans divers points de la ville, diverses fanfares se déplaçant ou faisant une « aubade » en l’honneur d’un groupe de passants.
Avant la fin de cette mémorable journée, le « point noir » (ce n’est pas une critique … quoique …) a été de trouver un lieu pour se restaurer, car tous les établissements, sans exception, avaient été pris d’assaut et étaient complets !
Pour clôturer ces festivités, l’apothéose fut indéniablement le spectacle offert par les installations pyrotechniques disposées dans divers endroits, attirant une foule rarement aussi dense dans notre cité.
Même si quelques améliorations peuvent être apportées dans l’organisation, souhaitons que ces festivités soient l’amorce de la re-dynamisation tant souhaitée de Vallauris-Golfe-Juan.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.